Vous êtes ici

Tunnel de base du Saint-Gothard Nord

Traitement et dérivation de l’eau pendant la phase des travaux

Lors de la réalisation des 7,8 km du tronçon d’Erstfeld du tunnel de base du Saint-Gothard, les deux avancements génèrent de l’eau qui doit être traitée afin de respecter les conditions requises pour son rejet dans la Reuss. Selon le mode d’avancement et la géologie, les quantités d’eau générées peuvent fortement varier. Lors de l’attaque d’une veine d’eau, le débit peut très rapidement atteindre des valeurs très élevées. L’eau peut présenter un pH élevé et des concentrations variables de matières solides de diverses fractions granulométriques, auxquelles s’ajoutent les huiles minérales et les graisses issues des opérations d’excavation, ainsi que du nitrite et de l’ammonium en cas de dynamitage. Selon les conditions géologiques, l’eau du tunnel peut éventuellement être contaminée par des sulfates, des chlorures ou autres. L’importante épaisseur de roche qui recouvre le tunnel engendre des températures élevées de l’eau, rendant nécessaire son refroidissement avant le rejet dans le collecteur. Ces paramètres d’entrée extrêmement variables impliquent des exigences élevées pour les équipements et les opérateurs.

Durée du projet: 2003 – 2006
Prestations: Direction de projet du tronçon Erstfeld (en communauté d’ingénieurs), projet de mise à l’enquête, projet d’ouvrage, projet détaillé, appel d’offres, suivi de réalisation, direction des travaux

Pour en savoir plus sur le tunnel de base du Saint-Gothard.